mardi 4 février 2014

Thé ou café?

J'ai toujours aimé le café.
Jeune c'était la Ricoré, puis je suis très vite passée au café noir, un grand mug le matin suivi d'au moins cinq tasses d'expresso dans la journée.
A la longue, je ne sais pas si j'ai fais une overdose mais j'avais l'impression que mon corps ne le supportait plus.
Palpitations, ecoeurements et un état d’énervement que je n’attribuait pas à ce breuvage inoffensif...
Jusqu'à ce que j'en parle à mon médecin qui m'a préconisé de me mettre au thé.
Moi qui ne buvais quasiment jamais de thé car je trouvais ça sans intérêt, comme boire une tasse d'eau chaude, ce n'était pas gagné.
De toutes façons comme j'étais une grande accro à la caféine, il me fallait ma dose, avec la cigarette qui va avec, c'était un rituel.
Mais bon, n'étant pas maso, je m'y suis quand même mise doucement et j'ai petit à petit réussi à me sevrer, je ne bois presque plus de café sauf après le repas de midi quand je mange au resto et même là, il me reste sur l'estomac.

J'ai trouvé cette vidéo trop marrante et un poil exagérée pour illustrer les troubles du comportement associés à la prise intensive de café.



Dans un prochain billet je parlerai des nombreux thés que je découvre au fur et à mesure et dont je raffole aujourd'hui.
Et moi qui pensais que le thé était une boisson "plate".

4 commentaires :

  1. il y a longtemps suite à une belle crise de pas bien du tout ( j'avais bu deux bols de café puis des petites tasses dans la matinée) , j'ai arrêté café .ça a duré 10 ans. et là j'ai repris depuis 2 , 3 ans je crois.Et ça recommence je ne le supporte plus alors que j'en bois peu.Du coup je vais à nouveau arrêter mais ça ne me coute pas beaucoup parce que je suis une addict au thé - et là j'ai un mug rempli devant moi- :)

    RépondreSupprimer
  2. Hello Dita, merci de ton passage ici.
    C'est clair que cette habitude au café est occidentale, bien que très consommée également en Afrique du nord et au Brésil.
    Le café pourrait augmenter les risques d’accidents cardiovasculaires s’il est surconsommé, mais surtout si la personne qui consomme du café est fumeuse, en surpoids, souffre de cholestérol ou d’hypertension, ce qui constitue des facteurs de risque.
    Dans d'autres contrées on n'en boit pas du tout et les gens ne s'en portent pas plus mal au contraire.
    quand on connait les vertus antioxydantes du thé, on a tout intérêt à le préférer au café, bien qu'il ne faut pas en faire une surconsommation, car comme tout excès le thé peux s'avérer contre-indiqué voir ici :
    http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/566-bienfaits-du-the

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement, je n'ai jamais beaucoup aimé le café. Je préfère largement le goût du thé dont on serait étonnés par toutes les sortes différentes qui peuvent exister. Je reste une inconditionnelle du thé aux fruits rouges qui a un goût délicieux et qui -en plus- à la réputation d'aider à l'élimination.

    RépondreSupprimer
  4. C'est ça Mylia : éliminons!
    Pour mes découvertes Thé, je me suis fais un petit plaisir Detox justement et je te joins un lien vers la pub qu'ils en font, sensuelle et belle. Si ça ça ne donne pas envie....
    http://www.kusmitea.com/?ectrans=1&gclid=CM3QlMj-xrwCFdQgtAoddFYABA

    RépondreSupprimer

Qu'en dis tu?